Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

Mentalist vs Castle : Le match

Bien que ce ne soit pas nouveau, depuis quelques années maintenant, une nouvelle mode dans le monde des séries tv a vu le jour. Il s'agit des séries policières aux tandems décalés. C'est à dire, un flic qui s'associe à une personne étrangère ou presque à ce métier. On peut d'ailleurs les départager en 2 catégories : Les tandems sexy (Castle, Bones, Mentalist...) et les tandems humoristiques (Psych, Monk, White Collars...). On aurait aussi pu en rajouter des plus sérieux comme Sherlock, Miss Marple, Hercule Poirot, Arabesque... mais c'est encore plus particulier. 

Alors s'il y a autant de séries comme ça, pourquoi m'intéresser plus particulièrement à "Mentalist" et "Castle" ? Tout simplement parce que malgré leurs différences, ce sont celles qui se ressemblent le plus et je trouvais intéressant de faire le jeu des comparaisons

Sortez vos gants de boxes et protections pour les dents, le match commence !

Round #1 - L'histoire.

Mentalist : Patrick Jane, le héros, utilise ses dons d'observation et de déduction en tant que consultant pour le CBI lors d'enquêtes policière classiques ou pour traquer "John le rouge" un tueur en série responsable notamment de la mort de sa famille. C'est ainsi que commence la série. Une fin d'enquête classique nous permettant de découvrir les dons de Patrick et une intrigue sur John Le Rouge nous permettant de mieux connaitre son passé.

Castle : Richard Castle, le héros, est un romancier à succès. Alors qu'il présente son dernier livre concluant sa saga, il se fait arrêter par l'agent Kate Beckett. En effet, le crime sur lequel elle enquête, représente exactement le même mode opératoire utilisé dans l'un des livres de Castle. Aussitôt levé de tous soupçons, il fait jouer ses relations avec le maire pour participer à l'enquête. Une fois celle-ci résolue, il demandera à rester auprès de l'équipe de Beckett afin de l'étudier. En effet, depuis la mort de son personnage, Castle est en manque d'inspiration, ce qu'il semble retrouver auprès de Kate.

Résultat : Ex-æquo. Si "Mentalist" laisse envisager une intrigue secondaire intéressante, ce que n'a pas "Castle", cette dernière a le mérite de présenter la série et ses héros de manières originales lançant le ton pour la suite.

Round #2 - Jane vs Castle

Mentalist : Par le passé, Patrick Jane utilisait ses dons en se faisant passer pour un médium. Lors d'une émission à laquelle il était invité, il se met à dénigrer le fameux tueur en série "John Le Rouge". Malheureusement pour lui, cela aura pour terrible conséquence, la mort de sa femme et de sa petite fille.
Aujourd'hui, consultant pour le CBI, il est toujours rongé par ce désir de vengeance mais parait être le parfait gendre : Bien habillé, presque aimable, souriant, charmeur, buveur de thé... Il a cependant la fâcheuse habitude de poser des questions parfois dérangeantes pour ses interlocuteurs. 
Enfin, dans la série, il a la mauvaise manie de toujours faire "bande à part" afin de découvrir lui-même le fin mot de l'enquête et donc de faire passer l'équipe du CBI pour des amateurs, rendant très souvent les enquêtes peu intéressantes.

Castle : Richard Castle n'est normalement auprès de l'équipe que pour l'étudier. Cependant, il va utiliser son sens de l'écriture pour les intrigues policières afin de se mettre dans la peau des tueurs et donc d'espérer les comprendre eux et leurs modes opératoires.
La différence fondamentale avec Patrick Jane, c'est que même s'il lui arrive de réfléchir tout seul, avec sa famille ou ses amis écrivains, il passe la plupart du temps avec Beckett et son équipe. De plus, là aussi au contraire de la série "Mentalist", l'avis de "Castle" est complémentaire à celui de "Beckett" ce qui leurs permettent de résoudre les enquêtes ensemble et non en solo.
Enfin, Castle est surtout un grand enfant, s'émerveillant devant tout et n'importe quoi, ayant un appart grandiose qui fait rêver, le tout lui donnant un côté fun très rafraichissant.

Résultat : Castle. Même si le passé de Jane créer chez nous de l'empathie, on se lasse vite de sa petite arrogance actuelle le faisant passer pour meilleur policier que les membres du CBI.

Round #3 - Jane/Lisbon vs Castle/Beckett

Mentalist : Si Lisbon trouve souvent Jane irritable, elle s'accommode assez facilement de le voir à ses côtés. Cependant, malgré les regards, sourires et sous-entendus ponctuels, on ne sent pas de réelles tensions "sexuelles" qui pourraient donner un autre ton à la série. Ils passent plus pour des frères/soeurs qu'autre chose. Et si de ce point de vu là c'est plutôt "original" c'est un peu bizarre pour une série comme ça.

Castle : Dès les premières secondes entre Kate et Richard, un jeu de séduction se met en place. Kate qui connaissait déjà Castle à travers ses romans se laisse parfois amadouer par le séduisant écrivain. Cependant, il lui arrive très souvent de le rappeler à l'ordre et durant les premiers épisodes de la série, elle le considère surtout comme un boulet. De plus, aux tensions "sexuelles" se rajoute aussi une bonne dose d'humour, assez souvent bien placé, ce qui fait couler le tout agréablement.

Résultat : Castle. Le constat est simple, Durant 3 saisons de Castle on a vu une évolution du duo, jouant certes, parfois avec les clichés, mais donnant un intérêt à la série. Tandis que du côté de "Mentalist", que vous regardiez un épisode de la saison 1 ou de la saison 3, vous n'aurez pas l'impression d'avoir changé de saison.

Round #4 - Les enquêtes

Mentalist & Castle : Si je réunis les deux c'est tout simplement parce que comme je l'ai dit en introduction, ce sont les mêmes séries, du coup les enquêtes se ressemblent assez.
Cependant on peut noter tout de mêmes des différences. Dans Castle, les meurtres peuvent parfois être plus violents mais aussi plus "fun" puisqu'ils touchent de temps en temps des univers assez hétéroclites. Du côté de "Mentalist" ce sont souvent les mêmes types d'enquêtes assez routinières.
Par contre, l'avantage de "Mentalist" c'est qu'elle a une intrigue secondaire intéressante. Et même si on a bien vu lors de la saison 3 que la série "Castle" a décidé de s'y mettre aussi, je n'ai personnellement pas trouvé ça très crédible et j'irais même jusqu'à dire que je m'en fiche complètement. Du coup, "Mentalist" offre parfois des épisodes sortant un peu du lot ce qui est toujours sympathique.

Résultat : Mentalist. J'aurai pu choisir "ex-æquo" mais ce qui m'a(vait) toujours manqué dans "Castle" c'était son manque d'intrigue secondaire et c'est ce qui lui fait perdre ce point.

Round #5 - Les personnages secondaires

Mentalist : N'ayant plus de familles, les personnages secondaires de la série se cantonnent aux membres de l'équipe du CBI. Ainsi et c'est assez surprenant, ce sont d'ailleurs les deux agents : Rigsby et Van Pelt qui bénéficient le plus de storyline. Malheureusement, leur jeu du "chat et la souris" devient très vite lassant et pesant parfois. 
Mon personnage préféré est Kimball Cho. Flic un peu blasé, il sait faire sourire quand il faut par son comportement et ses réflexions. On peut regretter de ne pas assez le voir mais c'est aussi ça qui fait de lui quelqu'un de sympathique.

Castle : Dans l'univers de Richard Castle il y a deux familles. Tout d'abords, sa famille personnelle que l'on pourrait composer de sa fille, sa mère et ses ex-copines. Puis enfin, sa famille professionnelle composée principalement des membres de l'équipe de Beckett et son club d'écrivains. 
Cependant, si Beckett a une storyline un peu plus développée, les autres membres de l'équipe n'ont pas grand-chose à se mettre sous la dent si ce n'est des histoires de coeur.
Concernant la vraie famille de Castle, on peut suivre une évolution au fil des épisodes, notamment en ce qui concerne sa fille, Alexis. C'est d'ailleurs toujours très sympa de voir la relation qu'entretient Castle avec sa fille et sa mère. Elles apportent un peu d'air frais à la série et à Castle au milieu des enquêtes.

Résultat : Castle. A la différence de Monk dont sa femme, Trudy était décédée mais que l'on considérait quand même comme un personnage à part entière, la famille de Jane nous parait toujours impersonnelle. De son côté, Castle, en offrant de la visibilité à plus de monde offre des situations plus inédites, moins étouffantes.

Vainqueur de ce duel : Castle, par 4 points à 2 !

J'aurai pu rajouter un round concernant les audiences des deux séries mais n'étant pas diffusées le même jour, ni aux mêmes horaires aux USA cela fausserait la donne. De même en France.

Quoi qu'il en soit, ce sont tout de même deux séries plaisantes à regarder et même si elles ne décrocheront jamais l'Emmy Awards de l'originalité, elles savent nous faire plaisir simplement. Et après tout, c'est tout ce qu'on leur demande.

Et vous, comment donneriez-vous vos points à ce match ?

10 commentaires:

  1. Castle également pour moi. Là où The Metalist est finalement un cop show basique, Castle se dégage avec un ton léger et humoristique, c'est vraiment sympa à regarder. D'ailleurs, j'ai arrêté The Mentalist pendant la saison 2.

    RépondreSupprimer
  2. Moi j'aurais comme score: 4-2 pour Castle (comme toi quoi). Voir même 5-2.

    Le problème avec Mentalist c'est que l'on sait d'avance que Jane va trouver le ou la coupable, quelque soit les péripéties. Alors que dans Castle, il y a soit Castle soit Beckett ou Ryan et Espositos. (Qui au passage, on aussi une place assez importante dans la série).

    L'un des points forts et faibles, la Némésis "John le Rouge". Points forts car il insert un fil rouge fort dans la série, et donne une motivation et des déceptions au personnage principal. Mais un point faible, car quasiment tout les personnages grands publics en ont un. Donc il y a peu de démarquage à ce niveaux.

    Par contre je suis pas du même avis que toi sur les épisodes exclusifs. Parfois on a des enquêtes assez spécial dans Castle qui font sortir de l'ordinaire avec les parties de pokers, etc.

    Dans les tandems humoristiques tu aurais pus ajouter FBI: duo très spécial. Qui est une super série.

    plh59

    RépondreSupprimer
  3. @phl59 héhé en fait j'ai parlé de "FBI duo très spécial" puisque son titre en VO est... "White Collars" ^^ Oui je sais pas où les producteurs français sont allés chercher un titre pareil...

    RépondreSupprimer
  4. Et pourquoi pas Mentalist VS Psych? L'une se veut sérieuse, l'autre comique. Mais la psychologie des personnages de Psych évolue, et il trouve un adversaire très intriguant dans le tandem Yin/Yang.
    D'ailleurs Shawn fait référence au Mentalist.
    Les seules personnes que je connais qui regardent Mentalist sont mes grands-parents. Psych est toujours drôle, attachent, certaines enquètes sont simples, d'autres plus complexes et la mise en scène peut être entreprenante (je pense au finale spécial Hitchcock)
    En ce qui concerne Castle... Oui c'est gentillet mais sans plus.

    RépondreSupprimer
  5. Parce que justement Mentalist et Psych sont trop différentes par rapport à Mentalist/Castle ;) Le match n'aurait pas eu trop d'intérêt je trouve.

    Et moi aussi je préfère Psych ! Je suis en train de rattraper mon retard (Episode 13 de la S4) et oui c'est cool de voir les perso évoluer (ce qui n'est pas souvent dans les séries estivales). Mais je pense que le mieux c'est l'humour absurde omniprésent et toutes les références ^^ C'est ce qui fait sa force d'ailleurs.

    Pour Castle le mieux c'est surtout le personnage =) C'est un adulescent qui peut se permettre plein de choses, qui a une vie qui fait rêver mais qui justement grâce à son âme d'enfant ne nous parait pas irritable =) Il est cool, fun..

    RépondreSupprimer
  6. Moi je préfère castle aussi et contrairement a toi je trouve que les enquêtes de caste sont plus interréssantes plus touchantes et plus drôles que celle du mentalist ( la preuve je ne me souviens de presque aucune du mentalist alors que je me rapelle de quasiment toutes celles de castle )

    RépondreSupprimer
  7. Un match Castle/Lie to me aurait été encore plus intéressant !

    RépondreSupprimer
  8. je prefere mentalist , caste est intérresant mais assez répétitifs

    RépondreSupprimer
  9. Je préfère The Mentalist. Castle est agréable à regarder, mais c'est très léger, j'oublie les épisodes dès que je les ai vus. Dans le Mentalist, il y a des moments beaucoup plus intenses.
    En plus, je n'aime pas le côté "homme à femmes" de Castle et son sourire suffisant. Bien sûr, Jane est arrogant aussi, mais le traumatisme qu'il a vécu permet de mieux l'accepter, c'est une sorte de masque, de défense.
    Quant à Lisbon, elle a beaucoup plus de personnalité que Beckett. C'est un personnage plus original. J'aime bien que leurs sentiments l'un pour l'autre reste ambigus.
    Et dans le Mentalist, y a aussi tous les personnages secondaires qui sont excellents, suffisamment développés pour qu'on s'intéresse vraiment à eux.

    RépondreSupprimer
  10. Moi c'est exactement pareil j'adore mentalist mais ça ne bat pas le milliard de fou rire que j'ai eu devant Castle

    RépondreSupprimer

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés