Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

"Kenny Powers", les pouvoirs d'une série géniale ! (Eastbound And Down)


"Eastbound And Down" en VO ou "Kenny Powers" en VF, ça vous dit quelque chose ? Non ? Ce n'est pas vraiment étonnant puisque cette série humoristique n'est diffusée en France que sur la chaîne "Orange Ciné Novo". Et il est vrai que de toutes façons, hormis "Comedie+" ou "Canal+" je vois mal cette série si particulière être diffusée ailleurs.
Mais attention, ce n'est pas parce qu'elle peut parfois paraître pour un petit "ovni" qu'elle ne doit pas mériter votre attention, bien au contraire ! Et c'est d'ailleurs ma mission d'aujourd'hui : Vous donner envie de la découvrir ! Et si je n'y arrive pas... regardez-la quand même parce qu'elle est vraiment géniale !

Avant de commencer, place au synopsis de la série :

Kenny Powers est un ex-joueur de Baseball professionnel avec un égo tellement énorme qu'il a ruiné sa carrière en prenant notamment des stéroïdes. Criblé de dette, il décide alors de retourner dans sa ville natale et devient prof de sport remplaçant dans un collège, tout en vivant chez son frère.

Et là vous vous dites : "Mais pourquoi est-ce que je devrais regarder cette série ?" Et bien voici mes réponses !


Il y a peu d'épisodes.

"Kenny Powers" qui a débutée en 2009, s'est achevée cette année au terme de sa 3ème saison. Composée de seulement 21 épisodes d'une durée de 28 minutes, vous aurez amplement le temps de lui trouver une petite case de libre dans votre emploi du temps.
De plus, l'avantage du petit nombre d'épisodes c'est que l'histoire avance à la bonne vitesse et on n'a pas le temps de s'ennuyer.

C'est une série made in HBO.

Il est vrai que ce serait réducteur de dire qu'une série venant de cette chaîne est forcément digne de qualité mais en même temps, les résultats parlent d'eux même. En effet, c'est sur cette chaine que l'on a pu découvrir les séries : Oz, Curb your Enthousiasm, Game Of Thrones, True Blood, Bored To Death, The Wire, Six Feet Under...
Alors si la série aborde un humour et un ton assez décalé de ce qui se fait habituellement sur la chaîne, elle n'en reste pas moins maîtrisée et réussie.

Un humour rafraîchissant.

Dans le monde des séries tv on retrouve souvent les mêmes types d'humour : L'humour gentil qui ne fait de mal à personnes (HIMYM, Friends, TBBT...), l'humour faussement grossier ou grinçant (Mon Oncle Charlie, Two Broke Girls), l'humour intelligent (Community, Arrested Development)... Mais on y retrouve très rarement celui de "Kenny Powers", c'est à dire un humour à base d'insultes, d'expressions limites, de situations impensables, le tout dans un univers parfois gentiment trash. Il faut dire que les chaînes tv des networks (NBC, CBS, ABC, FOX...) sont quasiment contrôlées par de grands groupes d'associations de téléspectateurs puritains, or la série à la chance de se retrouver sur une chaine du câble, donc avec une très grande liberté de ton.
Cependant, il est évident que pour apprécier la série il est préférable ne pas être rebuté au style d'humour gras/beauf/trash au risque de vous ennuyer. On peut d'ailleurs rapprocher l'humour d'"Eastbound And Down" à des comédies comme celles de Judd Appatow (en moins "fin" parfois).

Il y a une histoire.

Aussi incroyable que ça en a l'air quand on lit le synopsis ou qu'on regarde quelques images sur Youtube, il y a bien une histoire dans la série. On suit ici les aventures d'un beauf dans toute sa splendeur (insultes, gros ventre, ego surdimensionné, il boit, se drogue, ne pense qu'au sexe...) qui cherche à tout prix à redevenir celui qu'il était. Car c'est aussi ça la réalité de la vie : Tous ces sportifs, vedettes d'un sport durant des années, qui passent du jour au lendemain de la lumière à l'abandon ; Comment font-ils pour s'en sortir ? Car si la majorité sort par la grande porte ce n'est pas le cas de tous comme Kenny. Lui qui n'a qu'une seule ambition, celle d'être adulé, ne peut pas croire que sa carrière et son mode de vie soient terminés et va se battre à sa façon pour faire un come-back.
Et c'est là que la série surprend, puisque dessous toutes les blagues grasses et beaufs on y retrouve une réelle sensibilité. Kenny doit lui aussi faire face à sa réalité, doit assumer ses actes et surtout comprendre que ce qui l'empêche d'avancer ce ne sont pas les autres, mais lui-même. La série ne se risque pas à jouer les moralisatrices mais elle n'hésite pas à donner un certain point de vu où tout le monde en prend pour son grade.

Il y a des répliques cultes.

Cette série, de par sa liberté de ton notamment, nous offre des répliques absolument géniales et hilarantes. Rassurez-vous je ne vais pas vous la spoiler, mais pour vous en convaincre voici une petite sélection de ses magnifiques phrases :

- T'es son fils ? T'es sortie de son vagin ?! Et ba moi j'ai passé toute la nuit dedans !
- Et n'oubliez pas une chose : Si je suis la seule star de l'équipe c'est parce que vous êtes tous des ringards !
- On dirait que c'est la fête des culs poilus ici ! Ouè moi aussi j'suis content, mais on me touche pas la bite okay ?
- Je t'ai fisté sans vaseline, mais je suis un gentleman et je compte essuyer ma merde seul !

Et si vous voulez en voir plus, y a même un site qui regroupe les Powerisms ! http://www.powerisms.com

On voyage.

L'une des très bonnes idées de cette série c'est qu'à chaque nouvelle saison on change d'endroit. Ainsi, la 1ère saison se déroulait dans la ville de Shelby, la seconde au Mexique et la dernière à Myrtle Beach. Et forcément, on y découvre à chaque fois de nouveaux personnages, de nouveaux modes de vies et de nouvelles ambitions pour Kenny.
Cependant, ce n'est pas parce qu'on change de lieu que l'on délaisse les personnages les plus "récurrents". En effet, on les retrouve très souvent le temps de petites apparitions que ce soit le frère de Kenny et sa famille, le directeur du collège, April, le concessionnaire... Cela permet à la série de garder une colonne vertébrale pendant qu'elle divague ailleurs et surtout de nous apporter des situations toujours plus drôles.

Un bon casting.

L'avantage de cette série c'est qu'elle mélange habilement un casting pas trop connu (surtout pour nous Français) avec des guest-stars vraiment extra.
Tout d'abord Danny McBride (Kenny) et Steve Little (Stevie) sont vraiment excellents et sont les deux stars de la série. A l'inverse de beaucoup de séries, on n'a pas le droit ici à un casting digne des plus belles dents blanches d'Hollywood et c'est encore plus jouissif. On entre dans un monde de beaufitude et de middle class qui sonne juste (en acceptant l'exagération). Ces deux anti-héros sont tellement étranges qu'ils nous captivent et il faut dire que les acteurs sont parfaits ! Même si pour moi, Steve Little se détache plus avec son fantastique personnage de loser !

De plus, tout au long des saisons ils sont entourés d'une belle brochette de guest-stars comme Will Ferrell (ses apparitions sont d'ailleurs cultes avec son rôle d'un concessionnaire complètement dingue), Craig Robinson, Matthew McConaughey, Jason Sudeikis (son perso est vraiment génial qu'on regrette de ne pas le voir plus) et on peut même apercevoir dans le dernier épisode Seth Rogen !

Le livre audio.

Après la bonne idée du changement de lieu, l'autre bonne idée de la série c'est le fameux livre-audio de Kenny Powers. En effet, ce dernier a tellement un énorme égo qu'il n'hésite pas à raconter toute sa vie (en la romançant parfois) dans un magnéto qu'il sort ensuite sous forme de livre.
Cela nous permet surtout d'avoir un système de voix-off très original puisqu'il s'adresse à nous comme s'il s'adressait à ses fans, en nous livrant ses propres "conseils" inspirés de sa vie... C'est d'ailleurs souvent là que Kenny fait le plus preuve de sensibilité et apporte une autre facette à son personnage.

Sa coupe de cheveux.

Etre la star d'une série d'HBO en 2009/2012 avec une coupe de cheveux aussi... indescriptible c'est du génie mes amis ! Et rien que pour ça vous vous devez de regarder la série ! Sauf si vous êtes coiffeur/coiffeuse... Vous risqueriez de vite devenir fou !

Alors évidemment la série n'est pas exempte de tout reproche. Son humour n'est pas toujours bien dosé, on a parfois l'impression de revivre certaines scènes, on ne sait pas si le jeu de quelques acteurs sonne faux exprès ou non, des situations sont trop évidentes, j'aurais bien aimé voir plus de scènes de Kenny en tant que prof... mais il n'empêche qu'elle surclasse beaucoup de séries actuelles et qu'elle mérite que vous vous y intéressiez.

Ajoutez à cela que pour une fois on s’intéresse à un sport pas souvent mis en avant (le baseball), que la VF bien qu'étrange au début est plutôt pas mal avec un bon respect de certaines répliques puisque finalement la VO n'apporte pas grand-chose de plus (oui j'ai regardé la moitié de la série en français) et pour les plus pervers d'entre vous on peut apercevoir dans la série pas mal de paires de seins, fesses et abdos (oui il y en a pour tout le monde...) !

Vous n'avez maintenant aucune excuse pour passer à côté !

Ma note : 7.5/10


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés