Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

Analyse : Le Transporteur - Une future mauvaise série ?


Le Transporteur vous connaissez ? Mais si, souvenez-vous ce sont les films créés par Luc Besson mettant en scène Franck Martin, ancien agent des services spéciaux qui a désormais pour métier d'apporter des colis sans jamais poser de questions. Malheureusement pour lui, cela va souvent lui poser quelques problèmes. Et bien saviez-vous que cette saga va bientôt être transposée en série tv grâce à une production franco-américaine et à un budget de 48 millions de dollars ? Et d'ailleurs, ici exit Jason Statham et place à Chris Vance (Prison Break) dans le rôle principal. Cependant, cette adaptation est-elle vraiment une bonne idée ? Au vu de la bande annonce on peut sérieusement en douter... Analysons-ça.

Attention, cette analyse ne se base que sur la Bande Annonce et non sur les épisodes.
Chris Vance : On ne va pas se le cacher, c'est peut-être le seul point positif de la série. Car si Jason Statham collait plutôt bien au rôle, Chris Vance semble lui apporter un peu plus de classe et de charme. Cependant, difficile de se faire un avis sur le côté "Bad Guy" puisque les scènes de combats sont trop rapides dans la Bande Annonce. Toutefois, bien qu'il semble un peu moins fou-fou et un peu moins "badass", son jeu d'acteur étant au-dessus de celui de Jason fait que nous lui pardonnons plus facilement.

L'originalité : Oulah, c'est quoi ce gros mot ?! Sérieusement quand on regarde la Bande Annonce on a quasiment l'impression de revoir une bonne partie des films... Il est vrai qu'avec ce genre de série, il est assez difficile de se renouveler mais un petit effort n'aurait pas fait de mal ! Car entre les scènes de combats ainsi que les scènes de sauvetages qui se ressemblent ou voir Franck Martin toujours se soucier des jolies filles qu'il tente de sauver, on ne découvre absolument rien de nouveau. Finalement, plus qu'une adaptation on a plutôt l'impression d'assister à une transposition des films sur le petit écran. Un remake du pauvre...

Les voitures : Bon je ne vais pas vous mentir, je n'y connais absolument rien. Tout ce que je constate c'est que pour une série ayant une voiture comme personnage principal, elle n'a rien de très excitant et doit même faire face à une hideuse voiture jaune. Vous êtes les maillons faibles, au revoir !

Les méchants : Oh ba on peut mettre ça dans le même panier que l'originalité, puisqu'on y découvre tous les clichés possibles. Le méchant bien méchant qui veut faire peur dans des endroits lugubres, les sbires bien crétins qui n'hésitent pas à faire des courses poursuites en ville en tirant n'importe où, le gars qui se pense plus intelligent que la moyenne, la femme fatale... J'espère pour les créateurs qu'ils n'ont prévu qu'une seule saison, sinon ils vont vite se trouver à court d'idées pour les suivantes...

Les décors : Bonne nouvelle, tout comme les films la série semble se dérouler en France dans la ville de Nice avec des petits décors paradisiaques, de jolies voitures de polices françaises et quelques acteurs français : François Berléand qui récupère ici son rôle de l'inspecteur Taconi et Delphine Chanéac (La vie devant nous, Brice de Nice, Lola...). Le reste ? Et bien d'après la BA cela risque d'être des endroits glauques ou des parkings, ce qui l'un dans l'autre est un peu la même chose. Une bonne nouvelle pour le comptable de la série, le budget n'a pas dû trop souffrir.

L'humour : Autre bonne nouvelle pour les fans de la saga, l'humour est bien présent. Je commence un peu à me répéter mais il n'y a évidemment rien de très nouveau et d'original, cependant on appréciera toujours ces petits échanges entre Franck Martin et Talconi. Le petit souci qui n'en sera pas un pour ceux qui regarderont la série en VF, c'est que l'accent anglais de François Berléand est une raison suffisante pour passer sous la lame de Dexter. Mais bon, comme il est sympa on ne dira rien et puis au final ça rajoute encore plus d'humour. Un bien pour un mal...

Les filles :  Messieurs, vous allez être contents puisque les (jolies) filles sont au rendez-vous. Et d'après la bande annonce on aura le droit à ces fameuses scènes de coucheries interdites, de seins nus dévoilés sans raisons, de petits plans sur les fesses de jolies demoiselles... Bref, de quoi accrocher un public jeune et masculin qui est véritablement la cible recherchée. Pour une fois que la série semble faire quelque chose de bien...

La Bande Annonce : Oui j'analyse la bande annonce à travers elle-même. Non mais sérieusement c'est quoi ce boulot ? C'est un 3ème en stage découverte qui a monté cette vidéo ? Honnêtement je ne vois pas d'autres explications face à un tel ratage. En même temps, elle colle assez bien à ce que devrait être la série : Ringarde, clichée, déjà-vu et pas du tout intéressante. Entre les titres bleus qui ne servent pas à grand-chose si ce n'est faire comme les films d'actions au cinéma, les effets de lumières et montages dignes des navets des années 90, une musique qui a surement été refoulée lors des années 80, de l'audio approximatif... on a tout ce qu'il faut pour nous vendre une série sur TF1 un jeudi soir.

Et c'est là où la bande annonce reste absolument incompréhensible. Car si la saga au cinéma n'a jamais brillé par son originalité, son savoir-faire remarquable... elle n'en restait pas moins sympathique et remplissait parfaitement le cahier des charges. Ainsi, quand on sait que cette série est une co-production Française-Américaine + Allemande, Anglaise et Canadienne (ça commence à faire beaucoup), que Luc Besson est toujours derrière, que le casting n'est pas si mauvais que ça, que la série est destinée à M6... on pouvait s'attendre à un autre résultat. D'autant plus quand on la compare à une autre série adaptée d'un film de Luc Besson : Nikita. Certes, elle est loin d'être sans défauts mais elle a réussi à très bien s'adapter, se différencier, surprendre et à offrir un résultat à la hauteur des attentes qu'on pouvait en avoir.

Ainsi, on ne peut qu'espérer que la bande annonce soit une simple erreur et qu'elle ne reflète en rien la série, au risque de se planter complètement qualitativement parlant. Je ne m'aventurerais pas à parier sur un échec d'audiences, puisqu'honnêtement, même si elle présente plus de défauts que de nouveautés intéressantes dans le merveilleux monde des séries tv, elle pourrait plutôt bien fonctionner si M6 ne fait pas de bêtises avec sa programmation. Après tout, les films ont toujours été des succès en France et la majorité du public français n'a pas encore la même exigence que l'on peut trouver outre-Manche et outre-Atlantique.

Toutefois, on peut terminer sur une note positive en saluant tout de même la volonté d'M6 d'essayer de nous offrir du contenu un peu différent de ce qu'on nous propose généralement, tout en collaborant avec l'étranger. Avec le temps, les efforts finiront forcément par payer ! On y croit...

A noter : La saison 1 sera composée de 12 épisodes.

1 commentaire:

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés