Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

NCIS saison 11 : pourquoi les adieux de Ziva sont ratés (CRITIQUE)


C'était l'un des événements série les plus attendus de cette rentrée, Ziva a fait ses adieux à ses partenaires lors de l'épisode 2 (past, present, future) de la saison 11 de NCIS. Malheureusement comme on a pu le constater, les scénaristes ne semblaient vraiment pas préparés au départ de Cote de Pablo. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'ils nous ont offert une intrigue absolument horrible, n'hésitant pas à massacrer l'un des personnages les plus emblématiques du show.

Il est préférable d'être à jour dans la série avant de lire l'article. Spoilers.

Une Ziva réécrite
Si les scénaristes ont eu la bonne idée de ne pas tuer Ziva, ils semblent tout de même s'être vengés du départ de l'actrice en lui offrant une fin épouvantable. Bien que l'ex-agent du Mossad ait évolué tout au long de la série, passant "d'agent robot/badass" à "agent touchante ET badass", celle-ci a effectué un virage à 2512° absolument pas crédible dans ce double épisode. En nous faisant croire que Ziva décide de raccrocher après s'être trouvée une conscience de l'extrême - elle s'en veut d'avoir causé autant de tristesse dans les familles des méchants et terroristes (ainsi que dans la sienne) - on bascule dans un absurde indescriptible. Même Abby ne sur-réagit pas comme ça et on n'a même pas eu le droit à une petite transition logique (l'histoire du mariage est d'un comique...) pouvant nous faire accepter ce changement. Il faut croire qu'après 8 ans au NCIS (et plus avant), Ziva a enfin découvert que le monde n'était pas si rose... Pour quelqu'un ayant vécu son enfance, elle parait un peu longue à la détente. La tristesse de l'écriture...

Du TIVA oublié
Après avoir tourné autour du pot pendant 8 années, les créateurs de NCIS ont décidé... de ne rien changer. Si on pouvait s'attendre à du TIVA important afin de compenser l’absence prochaine de Cote de Pablo, on a finalement eu le droit au même "vont-ils ou non ?" terriblement énervant. Si les deux personnages sont tout de même très proches et assez touchants en ce début de saison 11, il a fallu attendre les dernières minutes pour assister au fameux baiser. Okay c'était mignon et bien joué, mais c'était surtout l'occasion de constater que les scénaristes se sont (encore) bien foutus de nous. Alors que l'on nous promettait un double épisode centré sur la belle israélienne et Tony, celle-ci n'est apparue qu'à la moitié de l'épisode 2. Des adieux en partie zappés pour une nullissime intrigue censée servir de fil rouge cette année, nous prouvant encore une fois que les créateurs ne savent pas doser les histoires et qu'ils ne comptaient pas offrir la fin idéale au personnage. Une belle insulte pour les fans qui ont totalement été oubliés.

Une famille décomposée
Car si NCIS sait se démarquer des autres séries policières, c'est notamment parce que sa "team" forme une vraie "famille" appréciée des téléspectateurs. Le problème, c'est que les scénaristes l'ont gravement oublié lors des adieux de Ziva. Si on se doute qu'ils n'avaient pas prévu le départ de Cote de Pablo, se retrouvant forcés de tout réécrire assez rapidement, c'est quasiment une faute professionnelle de l'avoir éloignée de tout le monde. Non seulement elle préfère (mystérieusement) rester en Israël au lieu de dire au revoir à l'équipe (qu'est-ce que cela lui aurait coûté de faire un petit Aller/Retour ?), mais elle charge également Tony de faire passer son (absurde) message à Abby, McGee & Cie. Et ce n'est pas la dernière scène avec Gibbs qui nous contentera, ce dernier semblant aussi désespéré que nous face à ce vide scénaristique rempli d'incohérences et de facilités.

Si le départ de Ziva est aussi médiocre, c'est tout simplement parce que les scénaristes se sont amusés à oublier tout ce qu'ils avaient construit autour de ce personnage. S'ils ne l'ont physiquement pas tué, ils se sont bien rattrapés en lui offrant une sortie à mille lieux de sa personnalité, la rendant aussi transparente qu'inutile. Et ce n'est pas la possible porte ouverte à un retour en tant que guest-star pour Cote qui nous satisfera, ni la petite avancée côté Tiva. Seule consolation, Michael Weatherly est excellent dans cet épisode et Tony pourrait enfin connaitre une petite évolution. Mais on le sait, NCIS et les promesses...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés