Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

Veronica Mars : un film pour les fans, mais pas les autres (Critique)


Les miracles existent et Veronica Mars nous l'a prouvée ce vendredi 14 mars avec la sortie en France de son propre film en VOD (streaming) et téléchargement légal. Extrêmement attendu par tous les fans, à l'origine de cette adaptation, celui-ci avait sur le papier tous les ingrédients pour ne pas nous décevoir et nous offrir un excellent résultat. Verdict ? Un cadeau pour les fans, une étrangeté pour les autres. Critique.

Veronica Mars is back
Comme on s'en doutait en découvrant la bande-annonce, le film Veronica Mars est un véritable hommage à la série et à ses fans. Tout le monde est de retour pour notre plus grand bonheur, que ce soit pour des rôles importants (Logan, Keith, Piz, Gia, Dick...) ou plus secondaires (Wallace, Weevil, Mac, Vinnie...) Et l'avantage de ces retours c'est qu'ils permettent à Neptune de rapidement retrouver ses charmes et ses travers, grâce aux différentes évolutions des personnages. La police est encore plus corrompue qu'avant, les motards font (presque) toujours la loi, le lycée a tranquillement grandi avec un nouveau coach très spécial, les Caine sont toujours aussi présents et les détectives privés toujours aussi mal-aimés. 

Un film pour les fans, mais pas les autres
Toutefois, on n'a que très peu de temps pour apprécier l'évolution des personnages et les retrouvailles avec la ville, le film surfant sur un rythme très rapide. Alors que l'on connait l'habituelle importance des héros dans la série et de quelle façon celle-ci prend son temps pour résoudre ses mystères, on se retrouve désorienté par la vitesse d'exécution. Ainsi, les personnages apparaissent surtout en coup de vent et bien que l'enquête s'avère être une nouvelle fois passionnante et pleine de twists, on ne peut que regretter que tout soit conclu aussi rapidement. La tension a bien évidemment une grande place à l'écran, mais quand on se remémore ce que la série nous a déjà offert comme séquences de ce genre, on en ressort légèrement frustré, avec la sensation de passer à côté de quelque chose de plus fort. 
Et si cela ne gâche en rien les surprises et la joie de retrouver notre blonde préférée, on se rend compte (une nouvelle fois) qu'adapter une série et ses codes au cinéma peut être un véritable casse-gueule. Conséquence ? Si ce film plaira à coup sûr à tous les fans, le public lambda devrait avoir beaucoup plus de difficulté à rentrer dedans. Veronica Mars donne l'impression de ne pas savoir comment gérer son nouveau timing, maîtrisant maladroitement la balance entre fan-service et film normal.

Une maîtrise maladroite
Et parmi les exemples les plus frappants de ce fan-service mal maîtrisé, on peut notamment citer le cas de Weevil, nous laissant croire qu'il manque une partie du film pour tout comprendre, même si c'est surtout le fameux triangle amoureux Veronica-Piz-Logan qui étonne le plus. S'il est évidemment inconcevable d'imaginer la détective sans l'officier de la Navy le plus badass de la télé, la réconciliation du duo est plus que surprenante ici. Tandis que l'on apprend dès le début que Piz et Veronica ne se sont pas quittés depuis l'université (même si leur relation n'a pas réellement évolué), et qu'elle n'a jamais reparlé à Logan en 9 ans, tout bascule en l'espace d'1h30 sans que l'on en comprenne la réelle logique. Et si on est évidemment tous heureux de la conclusion offerte par la série, je n'ose imaginer la réaction du spectateur extérieur face à cette situation, la crédibilité/légitimité de la série en prenant un sacré coup.

Un cadeau aux fans
Cependant, rassurez-vous, si je pointe beaucoup de détails négatifs, je le répète : ce film est une bénédiction pour tous les fans, nous permettant d'y retrouver ce qui a fait le charme de cette série : Un Dick idiot mais touchant, une belle relation père/fille, un Logan prêt à tout pour protéger Veronica, des habitants de Neptune hantés par les démons de la ville, une ambiance feel-good et énormément d'humour. Mais si on réalise avec plaisir que l'univers de Veronica Mars n'a pas pris une ride et est toujours aussi fascinant, on peut tout de même regretter que le fan-service ait pris le pas sur le "grand public". Car bien que les acteurs soient déjà prêts à revenir pour une nouvelle suite, une partie du public pourrait se sentir "rejetée" par ce premier opus, menaçant ainsi l'avenir de la franchise. Quoi qu'il en soit, si ça ne devait être qu'un "one shot", en tant que fan j'ai pris un véritable plaisir à regarder ce film et retrouver les personnages. On a eu tout ce que l'on pouvait souhaiter, offrant la belle conclusion oubliée à la série, et c'est finalement tout ce qui compte.

Ma note : 7.5/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés