Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

How I Met Your Mother : fin alternative en DVD, une fausse bonne idée ?


Difficile d'être passé à côté, c'est ce lundi 31 mars que CBS a diffusé le dernier épisode d'How I Met Your Mother. Et si j'ai de mon côté adoré la fin réservée par les créateurs, de nombreux fans ont profité des réseaux sociaux pour (insulter Carter Bays et Craig Thomas) et faire part de leurs mécontentements sur la façon dont la série s'est terminée. Résultat ? Afin de ne pas se mettre tout le monde à dos, ces derniers ont révélé qu'une fin alternative verrait le jour dans les bonus DVD. Mais est-ce vraiment une bonne idée ? La réponse est non...

Une raison douteuse
N'allez pas croire que si une version alternative voit le jour dans les bonus, c'est que celle-ci était réellement voulue des créateurs. Au contraire, il ne fait aucun doute que cette solution a été demandée en urgence par la chaîne et les studios afin de limiter les dégâts. Pourquoi ? Pour trois raisons très simples :
- Pour éviter que les ventes de DVD ne soient catastrophiques. Car oui, les "menaces" de boycott des intégrales et de la saison 9 pullulent sur le net.
- Pour éviter que les téléspectateurs zappent directement How I Met Your Dad, le spin-off de la série, dont le tournage du pilot vient de prendre fin.
- Parce que Carter Bays et Craig Thomas sont aussi romantiques que Ted et ne peuvent pas se faire à l'idée qu'on les déteste. Un geste louable, mais dommageable.

Ce n'est pas leur vision de la fin
Si le final d'How I Met Your Mother est si important dans la mythologie de la série, c'est parce qu'il nous offre une toute nouvelle vision inattendue sur celle-ci. Il faut dire que la fin a été imaginée dès son lancement et que dès le début, tout était déjà planifié (mort de la Mother, retrouvailles Ted/Robin...) Ainsi, offrir une autre "fin heureuse" selon les termes de Carter Bays, dénaturerait complètement leur vision de cette si belle histoire. Si leur déception face à la réaction d'une partie du public est compréhensible, renier tout ce qu'ils ont imaginé et voulu endommagerait bien plus l'image d'How I Met Your Mother que ces quelques plaintes.

Rien de réellement neuf à venir
De plus, si cette solution de fin alternative n'est pas souhaitable, c'est qu'elle n'en n'est pas réellement une. Comme l'a confié Bays sur son compte Twitter : "On n'a tourné qu'une seule fin. Mais grâce à la magie du montage, on a deux fins possibles pour la série." Traduction : "On a toujours su comment finirait la série, mais comme une partie d'entre vous n'aime pas ce qu'on trouvait être le mieux pour elle, on a décidé de s'auto-censurer et détruire notre oeuvre au montage, pour vous faire plaisir."

Un danger pour l'avenir des séries
Et si cette décision est triste, elle est également très dangereuse pour l'avenir des séries. Car on peut désormais se poser une question : A qui appartient une série (ou même un film) ? Aux créateurs qui l'imaginent et la font vivre ? Ou aux fans qui fantasment des choses étranges à l'aide de shipps et autres théories sur les forums pour passer le temps ? 
Ne vous méprenez pas, si mon ton peut paraître hautain et assez clash, je comprends parfaitement ce que vivent les fans en colères, étant déjà passé par là avec la fin de Chuck. Toutefois, à aucun moment je ne voudrais que les choses se terminent différemment (même si contrairement à HIMYM, ça ne dénaturerait pas sa mythologie) car la fin est l'oeuvre de son auteur et elle doit le rester. 
Si les créateurs ou studios se mettent à écouter les avis de tous les fans, ils vont rapidement s'en retrouver dépossédée pour le plus grand malheur de tous (il n'y a qu'à voir le nombre de fan-fictions grotesques sur le net). Enfin, personne ne va demander aux maisons d'édition de réécrire Les Misérables parce que c'est trop triste ? Personne ne va demander à George Lucas de ressusciter Dark Vador parce qu'il est trop badass ? Et bien ici c'est pareil. Il faut savoir rester à sa place de simple spectateur et apprécier (ou non) ce que les créateurs nous offrent. Ca fait partie du jeu et on est tous au courant des règles lorsqu'on se lance dans un tel visionnage.

Pour terminer, deux petites choses :
1) Les personnes mécontentes ont-elles déjà pensé à ceux qui ont adoré la fin de la série ? Honnêtement, depuis le final je me sens plus mal qu'heureux d'une telle fin de parcours. La raison ? Je suis triste pour les créateurs qui ne doivent entendre que des choses négatives sur leur travail, quand on est pourtant également très nombreux à avoir aimé ce qu'ils nous ont offert. Vous n'avez pas aimé, c'est votre droit et je le comprends. Mais venir nous gâcher le plaisir en insultant à tout va et en affirmant "j'ai perdu 9 ans de ma vie" c'est plus grotesque qu'autre chose. Encore une fois, c'est le jeu et jamais rien ne fera l'unanimité. Par exemple, j'ai beau aimer la fin de Friends, sa simplicité me fera toujours penser que contrairement à HIMYM, elle n'a jamais su se détacher de son image de "sitcom de base". Ca fait son effet, mais ça n'a rien d'original.

2) Vous pensez réellement qu'une fin alternative changera quelque chose ? Au fond, tout le monde sait comment la série s'est terminée et comment les créateurs ont imaginé sa fin. A part offrir un montage digne d'un fan en colère sur Youtube, cette nouvelle version ne changera jamais rien dans les esprits.

Voilà, désolé pour ce petit coup de gueule un brin sévère, mais à force de lire tout et n'importe quoi sur le net, il fallait que ça sorte. Si les séries sont une partie de ma vie (c'est notamment mon métier d'en parler), il faut savoir garder à l'esprit une chose : Ce n'est que de la télévision. Et qui sait, peut-être que dans quelques années, après un nouveau marathon HIMYM, vous vous prendrez à apprécier le final et à le comprendre d'une autre façon. Rien n'est définitif, alors ce n'est pas la peine d'être si vigoureux dans vos propos. How I Met Your Mother me manque...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés