Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

L'effet Papayon : une série poirefaite signée Oasis (Critique)


On s'en doutait déjà, c'est désormais officiel, Oasis est bien la marque française la plus cool du moment. Dernière preuve en date ? L'effet Papayon, sa propre web-série animée "à mûrir de rire". Portée par un casting exceptionnel (Ramon Tafraise, Frambourgeoise, Orange Presslé...) et composée de 4 épisodes de 2min30, celle-ci nous offre un programme riche en émotions grâce à son humour, ses références et de belles promesses. Critique.


Une réalisation détonante
Depuis le temps qu'on attendait ça, Oasis s'est enfin lancée dans l'animation. Après avoir déjà fait ses preuves lors de courtes pubs délirantes et parodies bien senties (Citron Man, Captain Ananamerica), elle nous dévoile désormais sa mini-série animée. Et si contrairement aux Lapins Crétins celle-ci n'est qu'un premier (court) essai, le résultat de ce test est terriblement concluant, nous laissant espérer une suite plus conséquente.
Grâce à un excellent mélange de prises de vues réelles et de 3D absolument sublime, on entre ainsi dans un univers aussi fascinant que prometteur. Car oui, l'animation des ptits fruits est parfaite, les graphismes sont superbes et la réalisation est aussi soignée que dynamique. Enfin, le scénario est bien barré comme on adore, nous permettant notamment de découvrir l'autre vie de ces personnages bien connus du grand public et nous donnant surtout envie de les suivre plus longtemps.

Un univers délirant
Car comme on pouvait déjà le découvrir à travers les différents spots ou détournements sur le net, l'univers de ces fruits très spéciaux est absolument déjanté. Et ce n'est pas ce premier épisode intitulé "Le Cocoloc" qui nous contredira, celui-ci mixant à la perfection humour et références bien trouvées, à base (évidemment) de jeux de mots cultes. Que ce soit avec "Oh mon dieu, ils ont tué Kimmie", "Je vois des gens qui sont mûres" ou encore "Vers l'infruini et au-delà", c'est un régal à suivre, apportant un second niveau de lecture à l'intrigue et une véritable identité à ces personnages. De quoi les rendre attachants et leur permettre notamment de se démarquer des concurrents du genre (Lapins Crétins, les Minions...). Un pari osé mais payant, nous prouvant que l'animation française n'a rien à envier aux autres et que lorsqu'une bonne idée sait être bien traitée, il n'en ressort que du positif.

Une expérience impressionnante
Enfin, pour nous prouver que l'univers de ces fruits est unique en son genre, Oasis n'a pas hésité à pousser l'expérience transmédias à son maximum. Car en plus de squatter nos écrans de ciné et télé, c'est sur le net que Ramon et sa bande règnent désormais en maîtres. Ainsi, le fameux site exploré par notre fraise préférée dans le premier épisode n'est pas anodin, ce dernier existant réellement. L'occasion pour nous de nous glisser dans la peau d'un fruit légèrement pervers en navigant sur le site "pornografruique" Youpomm.com, de rentrer encore plus dans ce délire complètement fou et de réaliser à quel point la marque est sans limite pour notre plus grand bonheur. Et il est évident que de nombreuses surprises seront encore à découvrir dans les semaines à venir. Oui, être aussi excité par une création française c'est possible, et ça fait extrêmement plaisir.

PS : Pour les sériephiles, sachez que Lazy Company ou encore Les Lascars provoquent le même effet actuellement.

Vivement le 13 mai prochain, date de mise en ligne de l'épisode 2 "La Baiebysitter".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés