Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

Community : ma fausse interview de Joel McHale et Gillian Jacobs à (pas) Monte-Carlo


Depuis ce samedi 7 juin et ce jusqu'au mercredi 11 juin, se tient le Festival de la Télévision de Monte-Carlo en France. L'occasion pour les acteurs de séries de venir faire la promo de leurs projets et pour les êtres humains normaux d'obtenir des autographes, interviews, photos ou encore d'assister aux conférences de presse. Bref, l'endroit de rêve pour tous les sériephiles.

Malheureusement, malgré la proposition d'interviews avec de nombreux acteurs, je n'ai (encore une fois) pas pu me rendre sur place cette année. Et comme si ce n'était déjà pas assez rageant, il fallait que ce soit lors de cette édition que Joel McHale et Gillian Jacobs, les acteurs de Community, y débarquent. Résultat, puisque je ne n'ai pas eu la possibilité de réellement les interviewer, j'ai fait marcher mon cerveau de blond et mon imagination afin de donner naissance à une fausse interview. Oui, si j'avais eu le droit à 5 petites minutes d'entretien avec eux, voilà ce qui se serait (probablement) passé.

Tous les propos tenus lors de cette fausse interview sont purement fictifs. Cette fausse interview n'a jamais eu lieu.

"L'annulation de Community ? C'est comme dans Game of Thrones, les gentils ne gagnent jamais"

Qu'est-ce que ça fait d'être à Monte-Carlo pour parler de Community, alors que la série a récemment été annulée ?

Joel McHale : C'est un peu comme regarder un épisode de Game of Thrones après s'être fait spoiler la fin sur Twitter... On n'est pas forcément dans les meilleures conditions pour le faire, mais on le fait quand même avec plaisir. Et parler de la meilleure comédie de tous les temps sous un tel soleil, on peut difficilement se plaindre.
Gillian Jacobs : Et puis on aurait manqué les selfies avec les blogueurs pour rien au monde. Honnêtement, j'ai dû faire près de 124 photos aujourd'hui, ce qui est mon petit record personnel. Donc j'ai bien fait de venir.

Comment avez-vous réagi en apprenant l'annulation de la série ?

Joel McHale : Encore une fois, j'ai appris ça sur Twitter... Donc t'imagines ma réaction. On ne le dira jamais assez : Mettez les put*** de balises [SPOILER] avant. (rire)
Gillian Jacobs : On ne va pas se mentir, ça a été un énorme coup de massue. Si NBC avait pris la décision suite à la saison 4, on aurait compris, mais Dan (Harmon, le créateur, ndlr) a su élever le niveau lors de la saison 5, nous rappelant à quel point c'est lui le King. Mais comme dans Game of Thrones, puisque Joel est apparemment fan, les gentils ne gagnent jamais.
Joel McHale : Et surtout, si notre banquier commence déjà à faire la tête, on est vraiment triste pour les fans qui se sont énormément investis dans la série. Quand on sait que vous, les français, avez notamment réussi à faire en sorte que la série soit diffusée sur la très grande chaîne qu'est Numéro 23, on se dit que vous méritiez mieux que ça... Mais bon, ce n'est pas de notre faute si le public préfère regarder de faux geeks à la télé (The Big Bang Theory, ndlr) plutôt qu'une véritable série rendant hommage aux geeks et à la pop-culture...

En parlant de "pop-culture", alors que Community a été annulée, cette année a également vu le retour de Jack Bauer dans la saison 9 inédite de 24 heures chrono. Qu'est-ce ça vous inspire ?

Gillian Jacobs : Six seasons and a movie. C'est tout ce que j'ai à dire. (rire)
Joel McHale : Pareil. Si la télé est prête à ressusciter un vieux sénile qui passe son temps à tirer sur tout ce qui bouge et à injurier à tout va, sans jamais chercher la moindre crédibilité dans ses actions, alors tout est possible. Le monde de la télé est tellement étrange que rien n'est jamais figé. La preuve, Arrested Development a elle aussi eu le droit à une saison bonus et Steve Urkel a réussi à conclure avant la fin de La Vie de Famille.
Gillian Jacobs : Ouè, mais là encore, pour Arrested Development c'était pas forcément une bonne idée...
Joel McHale : Rooo, mais il y a toujours une exception. Et Community est une série exceptionnelle ! C'est beau ce que je dis (rire). 

"On s'éclatait comme des gamins sur le tournage"

Donc vous y croyez réellement à un retour de Community ? 

Joel McHale : Evidemment ! Après avoir passé 5 ans à tourner autour d'Alison Brie (Annie dans la série, ndlr) devant la caméra, tu ne crois pas que j'ai moi aussi envie de voir les choses évoluer entre Jeff et Annie ?
Gillian Jacobs : Ah parce que je n'ai pas été suffisante ? Notre histoire, Britta/Jeff, n'était pas assez bien pour toi ? (rire)
Joel McHale : Ah si, je n'oublierai jamais. Mais toi, tu ne m'as jamais fait une danse sexy en mère noël... Les fans veulent voir du Jeff/Annie, je n'y suis pour rien. Alors qu'on leur donne et qu'on me laisse embrasser tranquillement Alison ! Oui, ce n'est pas facile tous les jours d'être un acteur.

Et qu'est-ce qui vous manque le plus depuis l'arrêt de la série ?

Gillian Jacobs : Attends, je suis sûre que tu vas dire... Annie's boobs ?!
Joel McHale : Haha, ouè, j'aurais pu. Non, ce qui va me manquer c'est... bon, c'est pas forcément original, mais c'est l'ambiance sur le tournage. Si avec Dan, tout était toujours sérieux et bien réfléchi, on se retrouvait presque dans une cour de récréation géante. Même si les journées pouvaient être longues et fatigantes, on s'éclatait comme des gamins sur les plateaux.
Gillian Jacobs : C'est vrai que les scénarios étaient toujours propices à des situations délirantes. C'est simple, quand les fans se marrent devant leurs écrans, ils peuvent être sûrs qu'on s'est encore plus amusés à tout filmer. 
Joel McHale : Et en plus j'avais le rôle du beau gosse plein de charme dans la série... Tu sais à quel point c'est difficile de trouver un tel rôle ? Pas sûr que mes pectoraux suffisent la prochaine fois... 
Gillian Jacobs : La preuve, tu te tapes une vieille casquette toute nulle et des vêtements moisis pour ton rôle dans le film Deliver Us from Evil. Attention, c'est le début de la fin...
Joel McHale : Touché.
Gillian Jacobs : Sinon, moi je regrette mon costume d'écureuil. Je l'aimais bien. Je savais que j'aurais dû le piquer. Tu savais d'ailleurs que Danny Pudi (Abed) avait piqué celui de son faux Jesus ? Je me demande à quoi il peut bien lui servir... (rire).

Ah, apparemment c'est déjà la dernière question...

Gillian Jacobs : Déjà ? Ah ba Community aura au moins duré plus longtemps que quelque chose !

Si vous pouviez dire quelque chose à votre personnage, vous lui diriez quoi ?

Joel McHale : "Va conclure avec Annie. Et si tu ne le fais pas pour toi, fais-le pour moi !" Ah et : "Inspecte bien ton appart, on me dit dans l’oreillette qu'un certain Doyen y aurait laissé traîner quelques caméras. Je sais que t'es fier de ton corps, mais il y a des choses que tu préférerais ne pas voir ressortir..." Il sait de quoi je veux parler.
Gillian Jacobs : Ce que je pourrais lui dire ? (elle réfléchit) Ah si : "Je suis fière de toi". Voilà. 

Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer ChroniquesEnSerie.com. Toutefois, je ne vois pas en quoi vous auriez besoin de citations tirées de cette interview, puisque celle-ci est fausse.

Crédit photo : Twitter @festivaltvmc 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés