Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

Plus Belle La Vie : 5 faux secrets sur la série (qui pourraient être vrais)


Incroyable mais vrai, c'est ce samedi 30 août que Plus Belle La Vie fêtera ses 10 ans. Un anniversaire que personne n'attendait réellement, mais qui fait de la série un véritable dinosaure télévisuel. Et au lieu de fêter ça avec ses meilleurs moments en vidéo ou à l'aide d'un best-of avec des Gifs, j'ai décidé de vous dévoiler 5 secrets (jusqu'ici inconnus) sur ce show désormais culte. Attention, je ne peux garantir la véracité de certaines anecdotes.

Aucun scénariste ne participe à la série
Vous vous êtes toujours demandés pourquoi les intrigues de Plus Belle La Vie sont aussi improbables que grotesques ? La réponse est simple : les acteurs improvisent constamment, aucune ligne de dialogues n'ayant été écrite depuis le lancement de la série. De quoi expliquer le jeu approximatif de certains comédiens et les répétitions de nombreuses intrigues (les morts qui s'enchaînent, les séparations, les trahisons...) Après tout, si de véritables scénaristes se trouvaient derrière un tel projet, ils ne pourraient jamais être aussi fainéants pour recréer les mêmes schémas continuellement. N'est-ce pas ?

Les fans ont porté plainte contre la série et pour "titre mensonger"
Quand une série s'intitule "Plus Belle La Vie", il est logique de s'imaginer un show bon enfant, feel good et parfait pour se détendre après une longue journée de travail. Mauvaise nouvelle, la création de France 3 n'a absolument aucun rapport - de près ou de loin - avec tout ça. Au contraire, comme les téléspectateurs ont encore pu le découvrir ces derniers mois : un personnage a appris qu'il était atteint d'une grave maladie, un personnage s'est suicidé, une actrice adorée du public a été virée et après Joyce Jonathan, c'est Tal qui fera prochainement une apparition dans le show. De quoi faire bondir le marché des anti-dépresseurs, frustrer des téléspectateurs déçus et nous poser une question : qu'a bu le créateur du show lorsqu'il a choisi ce titre ?

Le générique est utilisé comme technique de torture
On a beau se moquer des Keen'V, Tal & Cie, dans le domaine de la soupe musicale, le générique de Plus Belle La Vie est extrêmement bien placé. Avec une musique entêtante et des paroles mièvres à souhait, certains groupuscules terroristes auraient eu l'idée d'utiliser ce morceau (sans en payer les droits - procès à venir) pour torturer leurs prisonniers. Et si les chiffres sont encore confidentiels et difficiles à vérifier, il paraîtrait tout de même que 61% des victimes auraient craqué au bout de (seulement) 6 minutes et 12 secondes d'interrogation. De quoi rentrer tout de droit dans le Livre des Records et soulager vos ongles.

La série est tournée dans le Maine-et-Loire
Rassurez-vous, votre audition va bien. En effet, si vous n'entendez quasiment pas d'accents dans Plus Belle La Vie alors que la série est située à Marseille, c'est tout simplement parce qu'elle est tournée vers Cholet, dans le Maine-et-Loire. La raison ? Les coups de production y sont nettement moins élevés, la mer n'est située qu'à 1h30, facilitant les plans sur le port, la plage... mais surtout, les premières projections tests du pilot en 2004, porté par de vrais acteurs de la région, auraient été désastreuses. Si le mystère reste entier sur les véritables retours des pauvres spectateurs, la légende raconte que certains auraient été traumatisés en voyant des Patrick Bosso et Titoff partout, à chaque fois qu'un personnage parlait. Un cauchemar évité de justesse pour les millions de téléspectateurs de France 3.

Les téléspectateurs participent tous à une télé-réalité géante
Comment Plus Belle La Vie arrive-t-elle à garder autant de téléspectateurs depuis 10 ans, quand Hero Corp galère à en trouver et que Lazy Company, 3xManon et Ainsi soient-ils sont quasiment inconnues ? La réponse est simple : ce n'est pas grâce à son histoire. Au contraire, le public participe à un jeu géant. Le principe ? La série est diffusée jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'une seule personne devant son poste de télévision. Ensuite, la série prendra fin (les miracles existent) et le chanceux se verra remettre la modique somme de 12 millions d'euros. De quoi relativiser le temps perdu devant la série, même si les frais en soutien psychologique pourraient rapidement décoller ensuite.

3 commentaires:

  1. Perso je trouve que pour quelqu'un qui prétend détester et mépriser cette "série", tu en parles quand même vachement souvent, et tu la connais plutôt bien... C'est pas un peu louche, ça... ?

    RépondreSupprimer
  2. Haha non, c'est malheureusement "l'inconvénient" de mon métier : devoir être au courant de tout ce qu'il se passe un peu partout dans le monde des séries, même celles que l'on aime pas (surtout en France) ;)

    Et PBLV c'est ma victime facile, mon petit running gag. Et puis là, il y avait une raison, c'était pour fêter (à ma façon) les 10 ans héhé !

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés