Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

Steve Urkel, le héros de mon enfance


Bien avant de m'intéresser aussi pleinement aux séries, j'avais - chaque soir, une petite tradition avec mes parents : regarder un épisode de La vie de famille sur RTL9 avant d'aller me coucher. Et si ce rendez-vous était si important pour moi, c'est non seulement parce que j'adorais la série (Duh) mais également parce qu'il y avait Steve Urkel, alias : le mec le plus cool de la télé dans les années 90.

Oui, si Joey (Friends) était hilarant et que Will (Prince de Bel Air) régnait en maître sur la télévision, c'est bien le petit geek à lunettes qui me fascinait à l'époque. La raison à cela est simple : il est le premier personnage pour lequel j'ai ressenti de l'empathie. En effet, bien qu'il soit difficile à première vue de se trouver des points communs avec le personnage complètement décalé de Jaleel White, j'ai pourtant toujours ressenti cette petite connexion avec lui.

Ainsi, pendant que Steve Urkel enchaînait les "C'est moi qu'ait fait ça ?", je ne pouvais m'empêcher de penser "C'est moi ça ?" en découvrant ses aventures. Après tout, malgré sa loufoquerie apparente, Steve était un garçon maladroit (et normal) comme les autres, contrairement à tout ce que j'avais pu voir jusque-là. Il n'était pas le plus beau, pas le plus habile, pas le plus stylé, pas le plus adoré... MAIS, sa personnalité ne l'empêchait jamais de se faire aimer, de se faire des amis, de faire rire, de faire preuve d'une incroyable auto-dérision et de nous faire rêver.

Alors que je commençais à lutter avec mes premiers complexes, je le voyais combattre les clichés et préjugés en se rapprochant de plus en plus de Laura et en dévoilant tout son charme. Et s'il lui a d'abord fallu passer par une machine à rendre beau pour ça, c'est bien le véritable Steve qui s'est finalement imposé. Imposé dans la série pour commencer, le personnage étant censé (à ses débuts) n'être qu'un guest temporaire avant d'en devenir le héros. Puis imposé dans le coeur de sa bien-aimée, comme on espérait tous le faire secrètement de notre côté.

Oui, à une époque où les modèles sont désormais des personnages musclés et invincibles façon Arrow ou The Flash, mon véritable héros dans les années 90 était un geek à lunettes. Chaque soir il me prouvait que rien n'est impossible et qu'il n'y a pas besoin de changer qui nous sommes pour réussir. Je ne sais pas si j'ai été aussi fidèle que lui sur ce dernier point, mais une chose est sûre : sans Steve Urkel, une part de moi serait bien triste ce soir.

Pourquoi Steve Urkel était le gars le plus cool de la télé dans les années 90

Il savait toujours quoi répondre après une bêtise.


Il a réinventé le romantisme.


Tout comme Carlton, il a eu sa propre danse.


Il était un "hipster geek" avant que ce soit cool.


Il a inventé la machine à devenir beau et réaliser les fantasmes.


Il avait sa propre poupée. Ca ne sert à rien, mais c'est super classe.


Il a refusé d'être Président pour continuer à nous faire rire à la télé.


Il était lui, tout simplement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés