Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

France Kbek : tu sais que tu vas aimer la saison 2 si...


Alors que Lazy Company vient tout juste de prendre fin sur OCS, c'est la saison 2 de France Kbek qui vient d'être lancée sur OCS Go. Une bonne nouvelle pour notre télévision, puisque cette création signée Jérémie Galan et Jonathan Cohen se veut plus cohérente que la première, tout en gardant un ton aussi déjanté que cartoonesque. Au programme cette année ? C'est dans la ville de Saint-Louis (Québec) que l'action prend place, Audrey ayant en effet décidé d'en devenir maire afin de la sauver. Malheureusement pour elle sa mission s'avère plus compliquée que prévue, Christophe (son ancien boss en France) étant prêt à tout pour ruiner ses plans et gâcher sa vie.

Tu sais que tu vas aimer la saison 2 de France Kbek si..

- Tu t'es déjà inscrit dans un club de Mimes.

- Tu es fan de Ramsay Bolton (Game of Thrones) et son goût pour le découpage de zigounettes. Oui, même les Mimes sont sadiques.

- Tu veux toujours connaitre de nouveaux X-Men.

- Tu ne te lasses pas des parodies de Justin Bieber.

- Tu as toi aussi un fétichisme pour les zip.

- Tu es fan du Capitaine Crochet.

- Tu aimes tellement ta ville que tu lui dis bonjour dès que tu en as l'occasion.

- Tu ne supportes pas les Glee Club.

- Tu es un passionné d'Histoire et tu as toujours préféré les Cowboys aux Indiens.

- Cuir-Moustache-Pizza sont tes raisons de vivre.

- Tu t'es toujours demandé si ça valait le coup d'aller en prison au Québec. Réponse : oui.

- Tu veux connaitre le pouvoir de Garou sur les vampires.

- Tu aimes le hockey sur glace ET les débats.

- Tu veux savoir si ça a des avantages d'être un fantôme. Réponse : bof.

- Tu es fan des doubles-prénoms.

- Tu es fan d'Hero Corp et tu as toujours fantasmé sur un couple John/Doug.

- Tu as toujours voulu apprendre la technique des 7 points ca-cardinaux.

- Tu aimes les finals de merde.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés