Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

Teen Wolf saison 6 : le prénom de Stiles enfin dévoilé


Les miracles existent. Ainsi, c'est dans l'épisode 8 de la saison 7 de Teen Wolf que les scénaristes ont mis fin au plus grand mystère de la série. En effet, comme on a pu le découvrir ce mardi 17 janvier, ils ont enfin répondu à la question : quel est le vrai prénom de Stiles (le personnage de Dylan O'Brien) ?

Le prénom de Stiles dévoilé

Tout d'abord, remettons les choses dans leur contexte. Ainsi, c'est grâce au Sheriff Stilinski que cette révélation a pu être possible, puisque le papa de Stiles s'est retrouvé au coeur d'une intrigue très touchante en se remémorrant de nombreuses choses sur sa vie à travers l'apparition de souvenirs, que ce soit la mort de sa femme ou encore... l'existence de son fils.

Et c'est justement en se souvenant de Stiles que ce dernier a mis fin au mystère. Après s'être rendu chez Scott pour lui annoncer sa découverte, il s'est exclamé : "J'ai un fils ! Son nom est... Mieczyslaw Stilinski." Et pour ceux qui se demandent pourquoi ce nom (Mieczyslaw Stilinski) n'avait jusque-là jamais été révélé, le Sheriff a également dévoilé une jolie anecdote à son sujet : quand il était enfant, Stiles était incapable de prononcer correctement son prénom, puisqu'il disait "Mischief". Un mot qui est donc resté comme un surnom affectueux, faisant ainsi oublier son origine.

Un prénom parfait

A noter que si cette révélation pourra en surprendre ou décevoir quelques uns, Jeff Davis (le créateur de la série) assure néanmoins que ce prénom est le choix parfait pour ce personnage : "J'ai toujours su que je devrais un jour révéler le nom de Stiles. Je cherchais un nom polonais à la fois incroyablement difficile à prononcer et épeler. Mieczyslaw se rapproche de "Mischief". Ça me semblait être un mot parfait pour décrire Stiles. Tant pour le côté espiègle de l'enfant, que son côté tête brûlée d'adulte". Convaincu ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés