Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

Featured Posts

Fais pas ci, fais pas ça : une série qui ne fait rien comme les autres

Si Fais pas ci, Fais pas ça est aussi géniale, c'est parce qu'elle a un temps d'avance sur de nombreuses séries françaises. La preuve.

New Girl : pourquoi le nouveau générique est nul

Bonne nouvelle, New Girl a changé de générique. Mauvaise nouvelle, celui-ci est une horreur. Adieu la jolie voix de Jess, bonjour le montage d'un stagiaire de 3ème.

South Park : A quoi ressembleraient les personnages dans la vraie vie ?

C'est la question que l'on s'est tous déjà posée au moins une fois devant un épisode de South Park. Bonne nouvelle, les créateurs ont (enfin) apporté la réponse.

Hero Corp : 4 raisons de faire découvrir la série à vos amis

Incroyable mais vrai, la France sait également faire de bonnes séries et Hero Corp en fait partie. Et oui, la faire découvrir à vos amis est un devoir obligatoire. La preuve.

Steve Urkel : pourquoi il était le gars le plus cool de la télé dans les années 90

Oubliez Sheldon Cooper de TBBT, le vrai geek le plus drôle de la télé n'est autre que... Steve Urkel. Aussi maladroit que déjanté, ce personnage en a fait rêver plus d'un.

Hero Corp saison 5 : 3 choses que l'on veut voir l'année prochaine


Qui a dit que ce 23 janvier 2015 était placé sous le signe de la tristesse ? Si France 4 y a bien diffusé les 4 derniers épisodes de la saison 4 d'Hero Corp, la chaîne en a également profité pour annoncer lors du Festival International des Programmes Audiovisuels... qu'une saison 5 était actuellement en développement par Simon Astier. Et s'il est encore trop tôt pour espérer avoir le droit aux premières informations la concernant (Combien d'épisodes ? Quel format ? Réellement la dernière année ? Quelle histoire ? Qui sera de retour), il est toutefois déjà l'heure de faire part de nos envies sur les prochaines intrigues. Car oui, si Hero Corp nous a déjà offert un maximum de bonheur depuis son lancement, la série a encore de jolies choses en stock. La preuve.

3 choses que l'on veut voir lors de la saison 5 d'Hero Corp

Un véritable épisode musical

Grâce à l'intervention de Tété lors de cette saison 4, on a eu le droit à un épisode 15 très particulier avec une ambiance plus musicale, apportant ainsi un peu de fraîcheur à la série, tout en permettant le développement des enjeux d'une façon originale. Cependant, c'est bien connu, un fan de séries n'en a jamais assez et la saison 5 serait l'occasion parfaite pour (enfin) s'offrir un véritable épisode de ce genre. Car oui, on ne va pas se le cacher, si la voix du chanteur était parfaite, on aurait également aimé voir nos super-héros pousser la chansonnette en se battant ou en se chamaillant. Comme on a pu le voir dans Buffy, Oz ou Scrubs, ces épisodes sont toujours mémorables et permettent aux auteurs de se lâcher côté surprises.

Un crossover avec...

A quoi ça sert d'avoir des pouvoirs si ce n'est pas pour s'en servir d'une façon utile ? Ainsi, pourquoi ne pas utiliser à travers John (ou un nouveau personnage) la possibilité de voyager dans le temps ? En effet, cela serait l'occasion parfaite de permettre à nos super-héros de partir à la rencontre d'autres personnages cultes du petit-écran - ceux de Kaamelott - et de nous promettre des situations cultes. On ne va pas se le cacher, un petit face à face Doug/Klaus - Perceval/Karadoc a tout le potentiel pour nous offrir les dialogues les plus drôles de la télé, tout comme voir Arthur se décomposer en découvrant que son arrière-petit-fils est devenu un homme se faisant appeler... "Araignée-Man". Et si ça ne peut pas se faire durant la dernière saison (trop d'enjeux pour perdre du temps de cette façon), une web-série comme "La voie de Klaus" avec cette rencontre serait parfaite ! Un bonus comme on les aime.

Un épisode animé

Comme on peut le découvrir à travers les comics et les incroyables génériques de la série, Hero Corp version "dessins animés" serait absolument grandiose, les dessins d'Olivier Peru étant aussi beaux que fascinants. Et le point positif d'un tel format, c'est qu'il permettrait à Simon Astier de se lâcher côté intrigues et décors, puisqu'il lui serait nettement plus simple de donner vie à ses idées les plus osées, sans pour autant se ruiner côté budget et se retrouver limité par les déplacements ou autres. 
Dans le même genre, un épisode façon "Mockumentary" comme la première saison de Fais pas ci, Fais pas ça, apporterait également son lot de séquences délirantes avec (notamment) des super-héros prêts à tout pour se faire bien voir à la télé.

Mais surtout, ce que l'on aimerait vraiment voir lors de la saison 5 d'Hero Corp...

Plus de super-héroïnes au casting / Un Klaus beaucoup plus présent / Des saisons plus longues / Beaucoup plus de scènes en costumes / Du "Pinage" à chaque épisode / Une émission de sports présentée par Captain Sports Extrêmes / Un grand nouveau méchant ultra badass (et pas trop vieux) / Que Doug soit interdit de toute pilosité faciale / Une saison 6.

CSI Cyber : 3 mauvaises raisons de vouloir regarder le spin-off des Experts


Quand il n'y en a plus, il y en a encore. Alors que l'on pensait la franchise "Les Experts" en fin de vie suite aux récentes annulations de CSI Miami et CSI Manhattan, CBS vient d'avoir l'étonnante idée de lancer la production... d'un nouveau spin-off. Ce n'est (malheureusement) pas une blague, comme on peut le découvrir dans une première bande-annonce, Ted Danson (Les Experts Las Vegas) s'apprête à nous présenter ses nouveaux collègues dans... CSI : Cyber.

Toutefois, comme le titre de la série - portée par Patricia Arquette et James Van Der Beek - l'indique, cet énième spin-off se démarquera de ses grandes soeurs par ses histoires, celle-ci s'intéressant aux enquêtes criminelles de la division Cyber Crime du FBI, prenant place (pour une partie) sur le net. De quoi nous promettre une nouvelle création innovante et addictive ? Pas vraiment. Toutefois, si votre compte Betaseries vous réclame de nouveaux shows à avaler sans réfléchir lors de vos différents voyages, voici 3 (mauvaises) raisons de tout de même vous convaincre de lui laisser une chance.

Il y a Dawson en mode badass


Depuis la fin de Dawson, James Van Der Beek s'est principalement fait remarquer pour deux choses notables. 1) Etre devenu un mème sur le net. 2) Porter la poisse, ses récentes séries ayant fait de jolis bides. Mais si l'acteur a su faire preuve d'une autodérision très amusante ces dernières années (Don't trust the bitch, College Humor, HIMYM), son retour dans CSI Cyber devrait (enfin) lui offrir une image de mec badass, nous permettant d'oublier celle du pleurnichard adolescent. La preuve, on peut déjà le voir faire une tête de "Toi, je vais te tirer par les cheveux et m’asseoir sur ton visage" avant de se lancer dans une bagarre, en à peine 30 secondes de bande-annonce. Et pendant ce temps-là, Joshua Jackson se fait cocufier dans The Affair. La roue tourne...

Des effets visuels pour les nostalgiques


Une série sur la cybercriminalité (donc internet) sur CBS, ça donne quoi ? A en croire la vidéo dévoilée, la réponse est : un bon gros mal aux yeux. Oui, les vieux vont être contents, on devrait avoir le droit à des effets visuels dignes des années 90, que ce soit avec le célèbre écran noir/texte vert ou des effets de transition que n'aurait pas renié la première série Doctor Who. Et non, en 2015, ce n'est pas forcément un compliment.
Et je suis gentil, je ne parle pas des bureaux/ordinateurs que semblent posséder les agents, ces derniers étant presque au niveau de ceux de leurs collègues du NCIS (c'est dire), ni des fonds verts alarmants.

Une série réconfortante


Si The Big Bang Theory a fait l'effort de ne pas tomber dans ce cliché, CSI Cyber semble foncer droit dedans. Oui, d'après le trailer, on devrait bien avoir le droit à notre dose de geek ultra intelligent aussi gros que barbu, possédant (évidemment) une paire de lunettes et des chemises par dessus ses t-shirts. Une idée réconfortante de l'image que l'on se fait de cet animal mystérieux, mais loin de toute réalité. A ce rythme-là, on est parti pour avoir le droit à une intrigue centrée sur un joueur de football trop stupide pour se déconnecter de Skype après avoir comploté contre son prof ou sur une blonde écervelée prête à tout pour de l'argent. C'est tout ce que vous voulez ? Joyeux Noël alors...

A noter tout de même que CSI Cyber pourrait avoir le droit à une musique de générique plutôt cool, si celle du trailer est la bonne. Ca restera toujours moins bien et culte que l'intro des Experts Miami, mais c'est déjà très entêtant. To be continued...

The Walking Dead : tu sais que la série n'est pas crédible quand...


Si Game of Thrones est la reine du buzz, la série qui fait vibrer les audiences du câble aux USA n'est autre que The Walking Dead. Pourtant, alors qu'AMC dévoilera prochainement la seconde partie de la saison 5 du show inspiré des comics de Robert Kirkman, cet incroyable succès reste - à l'heure actuelle - inexplicable. La raison ? Quand on prend le temps de réfléchir quelques secondes aux intrigues, TWD n'est absolument pas crédible et enchaîne les incohérences aussi vite que Rick défonce des zombies. La preuve.

Tu sais que The Walking Dead n'est pas crédible quand...

- Dans le monde réel, une fille aussi canon que Maggie ne tomberait pas amoureuse d'un simple livreur de pizzas.

- Pour des "Walkers", tu trouves que les morts-vivants avancent étrangement vite.

- Tu ne comprends pas où sont passés les chats. En cas d'apocalypse, on sait très bien que ce sont eux qui domineront le monde.

- La théorie de l'évolution a été formelle par le passé : une personne possédant une coupe mulet est condamnée à périr dans d'atroces souffrances.

- Tu sais très bien que si la planète devait être en danger, le Doctor serait là pour la sauver.

- Depuis le temps qu'on nous casse les pieds avec des films d'horreur peu originaux à base de zombies, on voudrait nous faire croire qu'aucun plan de secours n'a été prévu en cas d'invasion ?

- Tu réalises que le personnage principal passe son temps à entrer par effraction chez les gens et à leur voler des affaires, alors même qu'il est... shérif. Se tromper de métier à ce point, c'est grave.

- Ce sont toujours les moins bons personnages qui meurent. L'expression "C'est les meilleurs qui partent en premier" n'a pas été inventée pour rien, messieurs les scénaristes.

- Tu as du mal à prendre au sérieux un mec qui tue des gens avec des flèches, sans déclarer avant : "You failed this city".

- Tu réalises que personne n'a encore eu l'idée d'organiser un Secret Story avec des candidats zombifiés. Mais où va le monde ?

- Tu réalises que ça fait déjà 5 ans que la série existe mais que personne n'a encore trouvé de remède anti-zombies. Brad Pitt a pourtant réussi la mission en 2h dans World War Z.

- Tu n'as encore jamais vu un zombie à lunettes. Même pas un pseudo hipster mimant la myopie.

- Tu as déjà vu des zombies squelettiques. L'intrigue n'est pas censée se dérouler aux USA ? AUX USA ?!

- Tu réalises que quelqu'un s'amuse à tondre les pelouses en plein milieu d'une apocalypse. Même celle de la prison abandonnée...

- Les personnages se baladent en t-shirts. Rien de plus efficace pour se protéger des morsures apparemment. Oh wait...

- Personne ne se lave. Il faut croire qu'avoir l'haleine du matin toute la journée est une nouvelle mode.

- Des psychopathes ? Fait. Des violeurs ? Fait. Des cannibales ? Fait. Ca serait pas plus simple de devenir amis avec des zombies, plutôt que d'essayer de trouver des survivants sains d'esprit ?

- Les personnages passent leur temps à faire des selfies entre deux massacres de zombies...

Les bonnes résolutions qu'un sériephile se doit de prendre en 2015


2015 is coming. Après l'hiver tant attendu des Stark, c'est désormais au tour de la nouvelle année de faire son apparition. L'intérêt ? En plus de marquer la fin des vacances de nos séries américaines préférées, c'est également la période idéale pour prendre de bonnes résolutions. Mais attention, pas des résolutions clichées comme "faire du sport" ou "arrêter le McDo". Non, des résolutions importantes qui changeront à jamais notre vie de sériephile. Et si vous n'avez pas d'idées, voici une petite sélection qui pourrait vous aider à débuter 2015 l'esprit léger.

Les bonnes résolutions qu'un sériephile se doit de prendre en 2015

- Regarder au moins 5 séries françaises, autres que les créations de Canal+ et Arte. Et pour pimenter le tout, on se limite à une shortcom.

- Infliger un marathon de 72h d'épisodes de Plus Belle La Vie à toute personne déclarant : "C'est l'âge d'or des séries" ou "Les séries, cette nouvelle addiction". Ca marche aussi avec des épisodes du "Destin de Lisa" ou "La Baie des Flamboyants".

- Arrêter de crier "Surprise Motherfucker" à chaque fois que l'on offre un cadeau à quelqu'un. C'était cool au début, mais la fin de Dexter est venue tout gâcher.

- Économiser 10€ pour se payer une place de cinéma afin de voir le film Entourage cet été. Les pirates aussi ont un coeur.

- Faire de la place sur notre iPod pour accueillir la prochaine bande-son d'Entourage.

- Limiter le binge-watching d'une série de 42/50 minutes à 2 épisodes par jour. 3 pour une série de 20/30 minutes. Réapprendre l'intérêt des cliffhangers, profiter du jeu des acteurs, prendre le temps de réfléchir aux intrigues... c'est plus important que de mettre au vert son compte Betaseries le plus rapidement possible.

- Arrêter de shipper n'importe quels personnages et bouder les scénaristes quand ils snobent ces idées. Non, Sherlock et Jon ne se mettront pas en couple, c'est comme ça et puis c'est tout.

- Arrêter de jalouser les abdos de Stephen Amell en critiquant nerveusement son "torticolis" continu l'empêchant de tourner la tête quand il parle, tout en mangeant des chocolats devant notre écran. Les Dragibus et cookies, ça compte aussi.

- S'ouvrir un peu plus au monde des séries d'animation. Les Simpson et South Park c'est bien, Archer / Bojack Horseman / Rick & Morty / Bob's Burger... c'est également génial.

- Ne plus tomber amoureux de tous les personnages de séries. La ligne est fine entre "avoir un grand coeur" et "être un garçon facile". Désolé Clara (Doctor Who), Caitlin (The Flash), Annie (Community), Daenerys (Game of Thrones)...

- Supprimer de ses contacts Facebook / Twitter / Téléphone... toute personne mixant ENCORE "Le Doctor" et "Doctor Who" pour faire "Le Doctor Who". La patience a ses limites, surtout après 50 ans.

- Ne plus manger devant un épisode d'Hannibal ou Bones.

- Se cotiser pour offrir un dictionnaire aux traducteurs bénévoles s'occupant des sous-titres de nos séries préférées. Le meilleur investissement qualité/prix de ces prochaines années.

- Choisir de meilleures séries à regarder dans le train. Les moments de malaise causés par des scènes de sexe ou de barbarie à côté d'une famille, c'est terminé.

- Apprendre (enfin) les règles de Pierre - Papier - Ciseau - Lézard - Spock de Sheldon (The Big Bang Theory). C'est pourtant simple :  Les ciseaux coupent le papier, le papier bat la pierre, la pierre écrase le lézard, le lézard empoisonne Spock, Spock écrabouille les ciseaux, les ciseaux décapitent le lézard, le lézard mange le papier, le papier repousse Spock, Spock détruit la pierre, la pierre bat les ciseaux.

Entourage, le film : 9 choses (plus ou moins utiles) à retenir de la bande-annonce


Si Entourage a pris fin en septembre 2011 sur HBO aux USA, c'est le 17 juin 2015 que Vince, E, Ari, Turtle et Drama feront leur grand retour... au cinéma. Oui, alors que le personnage d'Adrian Grenier a l'habitude de cartonner sur grand-écran dans la série, c'est désormais au tour des acteurs de s'afficher dans les salles obscures. Et la bonne nouvelle, c'est qu'afin de nous faire patienter jusqu'à la sortie de ce film tant attendu, Warner Bros vient de dévoiler une toute première bande-annonce.

Turtle a maigri


C'est le changement le plus frappant, l'homme aux casquettes le plus connu de la télé a profité du soleil d'Hollywood pour fondre un maximum. Et comme on pouvait s'en douter, cette évolution ne passera pas inaperçue dans le film, le trailer nous promettant quelques scènes / répliques amusantes à ce sujet. Mais rassurez-vous, les casquettes, elles, seront toujours là.

Ari est toujours aussi excité

Si Turtle a changé, ce n'est pas le cas d'Ari Gold. Profitant de son tout nouveau job - producteur de films à la tête d'un studio - le personnage de Jeremy Piven se lâchera comme jamais au cinéma pour notre plus grand bonheur. Au programme ? Des crises et coups de sang comme on les aime et des répliques assassines à l'ancienne.

Les filles sont toujours aussi sexy


Si vous vous posiez la question, oui, malgré 4 ans d'absence sur nos écrans, les filles du monde d'Entourage sont toujours aussi sexy. Et pour nous le prouver, le réalisateur devrait encore une fois nous offrir un festival de bikinis à l'écran, nous laissant espérer quelques nouveaux fantasmes et séquences à rendre utile la clim des ciné...

Drama ne sait toujours pas s'habiller

L'action du film se déroulant 6 mois après la fin de la série, ceci explique logiquement cela, mais pour le plus grand malheur de nos yeux, Drama aura encore des problèmes vestimentaires en 2015. Si on pouvait logiquement penser que ses chemises hawaïennes et couleurs agressives (en plus de son bouc) seraient enfin proscris lors de ce retour, le personnage de Kevin Dillon devrait encore nous faire couler quelques larmes de sang.

Pluie de guest-stars à l'écran


On ne change pas une recette qui marche, Entourage fera encore une fois apparaître de nombreuses guest-stars à l'écran. Et pour ses premiers pas au cinéma, le film s'est fait plaisir côté casting avec les arrivées de : Billy Bob Thornton, Haley Joel Osment, Kid Cudi, Mark Wahlberg, Calvin Harris, Tom Brady, Liam Neeson, Emily Ratajkowski ou encore Thierry Henry. Cependant, pas de traces de Sacha Grey...

Le gamin du "6ème sens" a pris cher


Si Haley Joel Osment en a fasciné plus d'un dans Sixième Sens avec son visage angélique, l'acteur de 26 ans a finalement plutôt mal vieilli. A en croire la bande-annonce, en plus d'avoir gardé son visage de garçon de 11 ans, il a également piqué l'ancien corps de Turtle et la barbe de Zach Galifianakis. Un mélange très spécial pour un résultat improbable.

Une bande-son au top


L'une des marques de fabrique d'Entourage est son incroyable bande-son. Bonne nouvelle, malgré une absence de 4 ans sur nos écrans, l'équipe n'a rien perdu de son talent, le trailer nous offrant déjà un excellent titre : "Trouble" de Ethel and the Chordtones. Préparez vos iPods, l'OST s'annonce culte.

Un joli budget


Un hélicoptère, des voitures de luxe, des effets spéciaux maîtrisés, d'incroyables guests... Warner Bros semble avoir offert une très belle enveloppe à Entourage pour son film. De quoi nous éviter un résultat "téléfilm" comme pouvait parfois paraître le long-métrage de Veronica Mars et nous permettre de pleinement profiter de ce retour.

Des placements de produits à venir

Apple, Ferrari, Puma... si la bande-annonce semble assez sage de ce côté-là, Entourage ne devrait pas nous éviter les fameux placements de produits désormais incontournables. Cependant, les choix semblent (pour une fois) réfléchis et en accord avec l'univers du film, même si on ne sait pas si la marque de vêtements de Tony Parker y sera représentée par son grand ami, Thierry Henry.

How I Met Your Mother : les chansons de Noël délirantes de Barney Stinson


C'est Noël. Ou presque. Et si certains ont du mal à trouver des idées de cadeaux à offrir, il y en a un qui n'est jamais à court d'inspiration lorsque les fêtes de fin d'année arrivent : Barney Stinson. En effet, à en croire How I Met Your Mother, le personnage de Neil Patrick Harris profite de l'événement pour se lancer dans la création de nouveaux chants de Noël très spéciaux. Et pour le plus grand malheur de Ted, c'est sa propre soeur qui semble être la muse favorite du blond le plus culte de la télé.

Résultat ? Barney présente chaque année à ses amis ses plus belles créations musicales, nous offrant des chansons aussi délirantes que mémorables. Oui, oubliez "Petit Papa Noël" ou "Vive le vent", place désormais à... "I wish I could see her naked".

Sur "Jingle Bells" : Pulling down her pants, yanking off my own, underneath the mistletoe I'll make your sister moan. Oh! Heather's hot, Heather's hot, And we'll go all the way...

Sur "We Wish You A Merry Christmas" : I wish I could see her naked, I wish I could see her naked, I wish I could see her naked, and down on all fours.

Sur "The Dreidel Song" : Ted has a little sister, gets hotter every day, and if I ever meet her, with her boobies I will play. Everybody! Sister, sister, sister... What? I can celebrate Hannukah.

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Les partenaires