Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

Dexter : Top 10 des meilleures répliques du tueur en série


C'est ce dimanche 30 juin que Showtime diffusera le premier épisode de la saison 8 de Dexter. Et si cette saison sera très particulière, c'est parce qu'elle sera malheureusement la dernière pour le tueur en série. Bien que la série ait perdu de sa superbe depuis quelques années, elle restera pourtant comme l'une des créations les plus originales, marquantes et excitantes de ce début du siècle. Et afin de rendre un petit "hommage" au serial killer le plus cool de notre télévision, voici un petit Top 10 (même s'il n'y pas réellement de classement) de ses meilleures répliques (ou quotes).

A noter qu'elles sont en VO même si je me suis risqué à la traduction. Et oui, je dis bien "risqué", certaines étant difficilement traduisibles. 

Dexter, c'est à toi.


1. "Harry and Dorris Morgan did a wonderful job raising me. But they're both dead now. I didn't kill them, honest." (Harry et Dorris Morgan ont fait un merveilleux travail en m'éduquant. Mais ils sont tous les deux morts maintenant. Je ne les ai pas tué, promis.)

2. "I'm the helpful handyman, how evil could I be?" (Je suis le bricoleur utile, comment pourrais-je être méchant ?)

3. "There’s something strange and disarming about looking at a homicide scene in the daylight of Miami. It makes the most grotesque killings look staged, like you’re in a new and daring section of Disney World: Dahmerland !" (Il y a quelque chose d'étrange et désarmant lorsque l'on regarde une scène de crime en pleine journée à Miami. Cela rend le plus grotesque des meurtres comme mis en scène, comme si vous vous trouviez dans une nouvelle section de Disney World : Dahmerland.)

4. “I will not kill my sister. I will not kill my sister. I will not kill my sister.” (Je ne tuerai pas ma soeur. Je ne tuerai pas ma soeur. Je ne tuerai pas ma soeur.)

5. Dexter : “Rita’s pregnant.” (Rita est enceinte)
Deb : “Say it again.” (Redis ça)
Dexter : “Rita’s pregnant.” (Rita est enceinte)
Deb : “You’re lying.” (Tu mens)
Dexter : “I’m not lying.” (Je ne mens pas)
Deb : “A baby? A motherf**king roly-poly, chubby, cheeked, sh*t machine? Are you kidding me?” (un bébé ? Une putain de charmante, potelée, réelle machine à merdes ? Tu te fous de moi ?)
Dexter : “I’ve never heard it described in quite those words before, but yeah.” (Je n'avais jamais entendu une telle description pour ça, mais ouè.)


6. "If I wanna be around for my son I have to do this right. I'm killing for two now." (Si je veux être là pour mon fils, je dois faire ça bien. Je tue pour deux maintenant.)

7. “Born in blood, both of us, Harry was right. I thought I could change what I am, keep my family safe. But it doesn’t matter what I do, what I choose. I’m what’s wrong – This is fate." (Nés dans le sang, tous les deux. Harry avait raison. Je pensais pouvoir changer ce que je suis, garder ma famille en sécurité. Mais qu'importe ce que je tente de faire, ce que je choisis, je suis la cause de ce mal. C'est le destin.)

8. "I'm perfectly comfortable with bodily fluids: blood, snot, tears. But the emotions that go along with them? Not so much." (Je suis parfaitement à l'aise avec les fluides corporels : sang, morve, pleures. Mais les émotions qui vont avec ? Pas tellement.)

9. "I love Halloween. People think it's fun to pretend you're a monster. Me, I spend my life pretending I'm not." (J'adore Halloween. Les gens trouvent ça fun de prétendre être un monstre. Moi, je passe ma vie à prétendre que je n'en suis pas un.)

10. "I just know there’s something dark in me and I hide it. I certainly don’t talk about it, but it’s there always, this Dark Passenger. And when he’s driving, I feel alive, half sick with the thrill of complete wrongness. I don’t fight him, I don’t want to. He’s all I’ve got. Nothing else could love me, not even… especially not me. Or is that just a lie the Dark Passenger tells me? Because lately there are these moments when I feel connected to something else… someone. It’s like the mask is slipping and things… people… who never mattered before are suddenly starting to matter. It scares the hell out of me." (Je sais simplement qu'il y a quelque chose de sombre en moi et je le cache. Je n'en parle pas, mais il est tout le temps là, ce Dark Passenger. Et quand il prend le dessus, je me sens en vie et à moitié malade avec l'excitation du mensonge. Je ne le combats pas. Il est tout ce que j'ai. Personne d'autre ne peut m'aimer, même pas moi. A moins que ça ne soit qu'un mensonge que me raconte mon Dark Passenger ? Parce que parfois, il y a des moments où je me sens connecté à quelque chose d'autre, quelqu'un d'autre. C'est comme si mon masque s'en allait et les choses, les gens qui ne comptaient pas avant, commençaient soudainement à prendre de l'importance. Ca me fait flipper.)

Bonus - Première réplique de la série :
"Tonight's the night." (Cette nuit, c'est la bonne.)

1 commentaire:

  1. J'adore! :)
    Et moi je pense que c'est bien que ce soit la dernière saison, ils auraient même pu la faire plus tôt!

    RépondreSupprimer

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés