Social Icons

twittertwittertwitterfacebookemail

Doctor Whore : 5 raisons de regarder la version porno de Doctor Who


WoodRocket a encore frappé et – comme d'habitude – ça s'annonce cultissime. Après la parodie porno de Game of Thrones, sobrement intitulée "Game of Bones – Winter is cuming", c'est au tour de Doctor Who d'avoir le droit à son détournement X. Résultat ? Doctor Whore (avouez-le, les titres sont toujours très recherchés) et une bande-annonce SFW (sans nudité) délirante. Car oui, cette parodie semble largement mériter le coup d'oeil et je vous donne 5 raisons de vous laisser séduire par cette "adaptation".

C'est très drôle


A priori, ce n'est pas le premier compliment que l'on est censé faire à un film porno, et pourtant, à en croire le premier trailer dévoilé, cette parodie s'annonce très drôle. Ainsi, on peut déjà s'attendre à quelques répliques cultes à faire mourir de jalousie un certain Steven Moffat : "Nous sommes les Cybersemence" - "Cet endroit est creepy, c'est comme un album de Robin Thicke" - "Exsperminate" - "Voici ma parodie porno préférée : Shercoke"... Alors non, ce n'est pas du tout "fin", mais oui, c'est amusant.

La série est bien représentée


Et la bonne nouvelle, c'est que WoodRocket ne s'est pas uniquement appliqué sur les jeux de mots afin de correspondre un maximum à l'univers de Doctor Who. Au contraire, on a également le droit à une multitude d'éléments cultes, que ce soit les Sonic Screwdriver en forme de pénis, les incarnations de Rose, Martha, River Song, Jack, Amy, Rory... les apparitions des Cybermen, la présence d'un très joli Tardis etc. De plus, pour notre plus grand bonheur, alors que l'on commence tout juste à faire la connaissance de Twelve, Doctor Whore nous offre les retours de Ten et Eleven. Deux Doctors pour le prix d'un, on ne va quand même pas s'en plaindre ?

Un travail pour conserver l'univers du show


Mais cette parodie ne s'est pas contentée de reprendre les éléments connus des fans, un véritable travail derrière étant également à retenir. Ainsi, les décors sont en carton comme les premiers épisodes, les costumes sont très proches (voir officiels pour certains), les personnalités des personnages sont respectées, le Tardis est plutôt bien recréé, les effets spéciaux et créatures inventées sont aussi invraisemblables que ceux de la série, et il y a même un générique semblable à l'original. Oui, pour la première fois de notre vie, on va peut-être (enfin) regarder un film porno en entier. Plus fort encore, on peut même espérer y découvrir une histoire. La magie du Doctor est décidément sans limite.

Vos fantasmes se réalisent


On ne va pas se le cacher, on a tous déjà fantasmé sur un personnage de Doctor Who. (J'en suis personnellement à 2 avec Amy et Clara). Bonne nouvelle, si la série a toujours été soft, la parodie réalisera nos rêves les plus cochons et inavouables. Vous rêviez de voir Amy toute nue ? Done. Vous vous demandiez à quoi peut bien ressembler un accouplement entre le Doctor et River ? Done. Vous avez toujours souhaité voir la relation Ten et Rose passer un cap ? Done. Que demander de plus ?

Les miracles de la parodie


Plus fort encore, cette parodie réussie même deux choses que l'on pensait ne jamais voir. Non seulement la doublure de Rose est moins vulgaire que l'originale (un comble), mais en plus, alors que le Doctor est un homme depuis 12/13 régénérations, la parodie n'hésite pas... à le transformer en femme. De quoi fortement nous intriguer et nous promettre une version passionnante. Pour une fois que des scénaristes n'ont pas peur de prendre des risques, on ne peut que saluer l'initiative.

Raison bonus : le logo me fait rire.


Et comme je suis un mec super sympa, je vous mets même la bande-annonce (soft). A vous de prouver si vous êtes de vrais fans ou non...






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Avant de zapper, n'hésite pas à commenter !

 

Retrouvez la chronique sur

youtubedailymotionwat

Le paradis des produits dérivés